La Solitude de Marie au pied du Calvaire

La Solitude de Marie au pied du Calvaire

La Solitude de Marie au pied du Calvaire

Ce Mystère de Pâques est mis en scène dès les années 20 du siècle précédent au quartier du carrer de fora (rue de dehors). Depuis ces années jusqu’à l’interruption de l’exposition des passes en fin des années 60, il s’installait a la maison de la rue carrer Argelines numéro 59, propriété des frères Pere, Dolors et Emilia Margarit Vilata.
Jusqu’à ce moment, la tradition était circonscrite dans la vielle ville, conformée par les rues et places près de la Paroisse de Santa Maria, et étrangement, c’est l’origine du nom populaire de carrer de fora, puisqu’il s’agit du premier centre urbain bâti dehors de la muraille de la ville.
L’image de la Mère de Dieu de la Solitude est faite en plâtre et est élaborée dans les ateliers d’imagerie religieuse d’Olot. Heureusement, cette image resta intacte lors de la période de persécution religieuse de la guerre d’Espagne, et même actuellement, pendant l’année, elle est conservée dans la même maison où elle s’exposait. De nos jours, elle est propriété de la famille Jorba Quer.
La première année de la récupération de la tradition des Mystères, en 1994, le Mystère de la Solitude est installé dans la cave de Cal Roc, propriété de la famille Gotsens. Dès 1995, il est transféré à la maison rurale de Cal Pomés, propriété de la famille Carreras Camats.
À partir de ce moment, avec le nouvel élan que prennent les Mystères à Olesa, le quartier du carrer de fora se dévoue au renouveau et à l’amélioration de ce monument, potentiellement aussi bien dans son aspect spirituel qu’artistique. C’est la raison pour laquelle, la même année 1995, les voisins, par souscription populaire, achetèrent à l’Art Cristià d’Olot les images du Saint-Christ avec Madeleine au pied de la Croix et Saint-Jean, pour compléter le pas de la Solitude tel qu’il fut conçu initialement (Solitude au Calvaire), et lui donner plus d’importance.
L’année 2006, la famille Sala Curto accueille ce Mystère dans sa maison d’Argelines numéro 24, où elle est encore mise en scène.
Ces années de continuation de cette tradition ont été très positives pour le quartier, étant donné qu’en même temps qu’apporter un aspect plus traditionnel et religieux, elles ont permis encourager la relation et la bonne convivialité des voisins.

RÉFLEXION

Avec un immense amour, Marie regarde Jésus, Jésus regarde la Mère : leurs yeux se rencontrent, et chaque cœur verse dans l’autre la douleur propre. L’âme de Marie reste noyée dans l’amertume.
Dans l’obscure solitude de la Passion, notre Dame offre à son fils la tendresse, la communion, la fidélité ; une affirmation à la volonté divine.
Jésus blessé... Et nous, loin, lâches, en résistant à la volonté divine. Regardons Jésus Jésus comme Marie !

Com arribar-hi

Des de els F.G.C. es troben uns cartells indicadors de la Ruta dels Misteris, seguin-los es troben tots els Misteris.
Amb cotxe s'ha d'arribar al aparcament de Cal Mané (darrera parc municipal), continuar a peu seguin els cartells
indicadors.

GALERIES ASSOCIADES

La Soledat

  • La Soledat de Maria 2012
  • Misteri 2016

Col·lectiu Misteris d'Olesa de Montserrat La Solitude de Marie au pied du Calvaire

Aquest conjunt representa el Calvari de Jesús. Les imatges són de l’escola d’Olot, però se’n desconeixen els autors. Aquest misteri s’escenifica des dels anys 20 del segle passat al barri del carrer de fora, conegut així perquè va ser el primer nucli urbà construït fora de la muralla de la vila.

Fins a l’inici del misteri de la Soledat de Maria, la tradició quedava circumscrita al nucli antic. Des dels anys 20 fins a finals dels anys 60, quan es va interrompre l’exposició dels passos, aquest misteri s’instal·lava al carrer d’Argelines número 59, casa propietat dels germans Margarit Vilata.

La de la Mare de Déu de la Soledat és de guix i la més antiga del conjunt. El Sant Crist amb Magdalena al peu de la Creu i Sant Joan es van adquirir, mitjançant subscripció popular dels veïns, l’any 1995 per completar el pas i donar-li més rellevància.

La imatge de la Mare de Déu de la Soledat va restar intacta durant el període de persecució religiosa de la guerra civil i, encara ara, durant l’any es conserva a la mateixa casa on s’exposava, actualment propietat de la família Jorba Quer.